Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/www/kungfu-saolim/wordpress/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2695

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/www/kungfu-saolim/wordpress/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2699

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/www/kungfu-saolim/wordpress/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3581
Histoire du Club « Kungfu Saolim » – KungFu Saolim

Histoire du Club « Kungfu Saolim »

En 1996, Gorka ECHARRI fonde « l'Académie des 2 Dragons »

Il fut le tout premier à enseigner le Kung fu Saolim Hood Khar Paï en pays basque, sa terre d’origine. Un style traditionnel qu’il décrouvrit en 1978 auprès de Dominique COZIEN, premier français formé par Maitre P'ng Chye Kim à Penang en Malaisie.

En 2002, lorsque Gorka se dirige vers un autre art martial le « Pencak Silat », c'est à Casimir KOUKOUI qu'incombe la charge de l'instruction des cours de Kungfu Saolim à Bayonne. Pascal Bobby lui succéda en 2005.

En juin 2009 « L'Esprit du dragon » remplace « L'Académie des 2 Dragons »

Pascal Bobby apporta à l'école de Bayonne l'orientation qu'elle a aujourd'hui en créant un lien fort avec Dominique Falquet, instructeur européen référent, installé à Genève. Dominique Falquet reste un guide de premier ordre à ce jour pour notre Club de Kungfu Saolim.

Depuis 1988, Dominique Falquet s'est formé à Penang auprès de maître P'ng Chye Khim Duant. Il créera un Club à Berlin avant de revenir chez lui à Genève pour monter sa structure en 2007 : l'école Yi-Xin à Genève.

En 2012, Alain GRAZIUTTI prit la suite de l'instruction du Kung fu Saolim Hood Khar Paï à Bayonne.

En 2015, Jean-François BERNARD reprend la direction des cours de Saolim Hood Khar Paï dans les locaux de la MVC du Polo Beyris de Bayonne. Son ouverture d'esprit l'a récemment amené à rencontrer Alexis Charrier et Gorka Echarri. Ce dernier a reconnu en lui le transmetteur du kungfu Saolim Bayonnais.

Cet art ancestral qu’est le Saolim Hood Khar Paï poursuit son chemin avec fragilité. Il ne pourra être transmis que par voie orale et imposera aux pratiquants un engagement assidu et une pratique austère.